L’essentiel à retenir sur l’Indycar Series en 4 points

L’Indycar Series est un championnat mettant en compétition les monoplaces les plus rapides au monde. Cette discipline américaine est régie par des conditions précises pouvant se résumer par les points suivants.

Les week-ends de course

C’est une compétition très suivie d’après ce blog. Chaque course d’IndyCar Series se déroule le dimanche après-midi. Une séance d’essai est offerte aux pilotes dans la journée du vendredi. Une seconde se fait le samedi matin. Les qualifications se font dans l’après-midi. Le Warm-Up est programmé dans la matinée du dimanche avec une séance de roulage dans les conditions de course. Cela peut se faire un samedi soir dans des cas exceptionnels. Deux jours de courses sont programmés pour les Double-Header (samedi et dimanche après-midi).

Les arrêts aux stands

Les membres d’équipage admis pour chaque arrêt aux stands sont limités à 7 personnes en IndyCar Series. L’équipe est formée par les techniciens suivants :
•4 mécaniciens pour les pneus
•1 ravitailleur
•1 pour la prise d’air
•1 pour soulever le véhicule
•1 assistant pour les Tear-Off ou le nettoyage du casque du pilote
Le ravitailleur a 10 secondes pour faire le plein du véhicule à chaque arrêt aux stands. Il faut 70 L de carburant pour cette opération.

Les barèmes pour les points

Tous les pilotes obtiennent des points en IndyCar. Le premier en gagne 50 contre 40 pour le second. Le troisième se contentera de 35 points. Les derniers pilotes peuvent gratter 5 points. Un point bonus est offert pour la pole position. Un point est aussi donné à celui qui mène pendant un tour. Ce sera deux points pour celui qui mène le plus de tours pendant la course. Les points sont doublés pendant la finale du championnat ainsi que pour les 500 Milles d’Indianapolis.

Les drapeaux et le Pace Car

Le moindre incident suffit pour montrer le drapeau jaune sur un circuit ovale. La Pace Car doit alors intervenir rapidement. Le drapeau vert sert à relancer la course normale. Cela indique que la Pace Car n’est plus sur le circuit. Cette voiture de sécurité doit, par exemple, intervenir pour enlever une voiture accidentée. Son intervention suffit pour regrouper le peloton et resserrer au mieux les positions des coureurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *